Steve

Steve Hamilton

Né à Manic 5, Steve passe cependant la majorité de ma vie à Rimouski et durant sa jeunesse il se passionne pour la musique qu’il entends à la radio.  il apprend l’air des chansons populaires de l’époque qu’il fredonne sans cesse en sifflant.

Quelques années plus tard vers l’âge de 10 ans, Steve reçoit sa première guitare, instrument qu’il délaissa pendant son adolescence, histoire de se concentrer sur des passions totalement différentes … le billard et le badminton.

Une fois au Cegep, il rencontre de nouveaux amis, dont un certain musicien qui joue dans les bars pour payer leurs études.  C’est à cette époque qu’il commence à apprendre ses premiers accords … au piano cette fois.  Ce sera la découverte de Pink Floyd et de l’espace qui existe entre les notes de musique, la musique planante quoi.

Steve quitte ensuite Rimouski afin de poursuivre ses études et atterrit à Québec où il fera la connaissance de quelques musiciens et là il reprend la piqûre pour la guitare.

En 1995 il s,intéresse au classic-rock et fonde à Rimouski le groupe Opus (1995-2003) avec un ami de longue date passionné de jazz et de Genesis.  Ce sera l’époque des bars, des festivals, des spectacles corporatifs et en plein air.

De retour à Québec pour mettre sur pied le groupe Night Out en 2006.

Mais en 2009, Steve se joint au guitariste André Tanguay pour faire le saut dans le blues.  C’est le passage à la basse qui est devenue depuis sa nouvelle passion. Docker’s Burden Blues était un projet de contenu original.

Finalement, en 2013, Steve rejoins une bande de joyeux lurons qui forment le groupe White’n Blues.